Paris/New York, deux visions différentes de l’amour

Classé dans : Dans la ville | Temps de lecture : 9 secondes | 0

Paris et New York sont deux villes bien opposées, notamment dans leurs visions différentes de l’amour.

Photographies prises au square du Vert Galant à Paris et à Central Park à New York.


À Paris, l’amour est un lien indénouable

Paris/New York, deux visions différentes de l'amour
Depuis quelques années, ces cadenas germent dans Paris. Un symbole de l’amour indéfectible entre deux personnes (ou plus, qui sait ?), c’est aussi un fléau pour le mobilier urbain qu’il dégrade.

À New York, l’amour est une clé offerte au premier

Paris/New York, deux visions différentes de l'amour
Des clés posées sur des barreaux autour du grand lac de Central Park. Symbole du cœur à prendre ? J’aime à le croire. Paris ville de l’amour et New York celle du célibat (on pense à Carry Bradshaw dans Sex and the City) ? Who knows?

Elle se glisse partout…

Classé dans : Publicités | Temps de lecture : 6 secondes | 0

Elle se glisse partout… Après Offrez-vous 20 cm de pur bonheur, les publicitaires de la saucisse de Morteau persistent et signent dans le mauvais goût !

Photographie prise dans le métro parisien.


Elle se glisse partout…
Cet hiver, elle se glisse partout… Morteau saucisse. Offrez-vous 20 cm de pur bonheur.

Jeu de mots pourri de la SNCF

Classé dans : Dans la ville | Temps de lecture : 12 secondes | 0

Vous vous demandiez à quoi sert l’argent que vous donnez à la SNCF ? Voici la réponse : ils l’utilisent à payer des personnes qui passent leur journée à penser à des jeux de mots pourris, des graphistes pour les mettre en forme, des sous-traitants pour produire les néons et des techniciens pour les accrocher.

Voici le résultat en image dans la Gare de Lyon. Capital ?


À payer des jeux de mots foireux : voilà comment la SNCF utilise votre argent
Gare de Lyon ? Gaure au Lyon !

Le Kebab, c’est de la merde : certains ne cherchent plus à le cacher 

Classé dans : Dans la ville | Temps de lecture : 26 secondes | 0

Tout le monde le sait, le Kebab, c’est de la merde. Et pourtant on se ment tous quand on y va… Certains, au contraire, n’hésitent pas à l’afficher devant leur restaurant. La preuve en image.


Le Kebab, c'est de la merde
Ass kebab, Ass Falafel…

 

Ass, pour les non-anglophones…

Lire la suite­­

Quand le publicitaire est sexuellement frustré

Classé dans : Publicités | Temps de lecture : 3 secondes | 0

Quand le publicitaire est sexuellement frustré, cela peut transpirer dans son travail.

Photographie de la vitrine d’un Quick parisien.


Quand le publicitaire est sexuellement frustré
« On se fait un plan à 4 ? » Sérieusement ? Me vendre des hamburgers en évoquant une orgie ?!
1 2 3 4 12