Burn-Out

Burn-Out

Classé dans : Poésie en boîte | Temps de lecture : 43 secondes | 0

Quand le quotidien se referme sur moi, m’étreint et m’étouffe. Poésie sur le burn-out.


 

I

Il arrive des matins où le radio-réveil se lève sans moi
Il fait couler la cafetière et la douche
Et se laisse glisser jusqu’au métro

Il arrive des midis où mes collègues parlent pour moi
Ils baissent la tête et les bras
Et me laissent glisser jusqu’au bureau

Il arrive des soirs où je rêve que la fatigue m’emporte
Elle dîne pour moi, elle discute pour moi, elle danse pour moi
Et me laisse glisser jusqu’au lit

Il arrive des nuits où les minutes se piègent à mon regard
Elles me narguent et me charment
Et me laissent glisser jusqu’au matin

II

Tous les jours je souris
Pour ne pas pleurer
Une sorte d’agonie

Tous les jours je me tais
Pour ne pas hurler
Une sorte d’angoisse

Tous les jours je monte le son
Pour ne pas entendre que je vis
Une sorte de fin du monde

III

Icare Icare
Montre-moi tes ailes
Montre-moi ton corps

Icare Icare
Montre-moi ton œil
Montre-moi ton cœur

Icare Icare
Je brûle et je mords
Je tords et je tue

Et je me rue jusqu’à la mort

J'aime. Je commente. Je partage.