L’Homosexualité avec un grand « H »

Classé dans : Il y eut | Temps de lecture : 2 minutes et 14 secondes | 0

L’Homosexualité, avec un grand « H » est l’équivalent de l’Amour avec un grand « A », celui créé par un type, un soir, au fond d’une taverne, qui n’avait rien d’autres à brailler que « à boire ! » L’intellectuel s’est tourné vers lui et lui a dit :

— L’Amour ? Qu’est-ce donc ?

L’homme soûl lui a répondu :

— L’Amour, c’est ce que l’on cherche à avoir, mais que l’on n’aura pas. On a beau le consommer, il ne se consumera jamais. On a beau le désirer, on ne le possèdera jamais tout à fait. On a beau chuter sans arrêt, on y revient toujours.

L’intellectuel a acquiescé et a soufflé :

— L’Amour, dis-tu… Lire la suite­­

Le Racisme

Classé dans : Il y eut | Temps de lecture : 3 minutes et 44 secondes | 0

Ils sont partout. Ils n’arrêtent pas de se multiplier, tels des lapins. Les pires sont ceux qui se dissimulent sous du maquillage pour s’infiltrer. Mais la ruse met peu de temps à être révélée. Ils occupent nos emplois, sont présents dans nos arbres généalogiques et nos repas de famille. Les plus faibles se taisent, prennent sur eux, jusqu’au jour où ils déclarent :

— Je ne suis pas raciste, mais…

Ou :

— Je n’ai rien contre les Roms, mais…

Il y a les plus lâches, qui crachent :

— Sales Arabes.

Tu as beau leur faire remarquer qu’ils sont amis avec Mehdi-par-ci-Medhi-par-là, ils répondent :

— Lui, ce n’est pas pareil : je le connais et il est gentil. D’ailleurs, il faut que je pense à lui rendre sa tondeuse. Mais c’est vrai que maintenant que j’y pense, ils vivent comme des chiens.

Et puis, tu arrêtes d’écouter. Après tout, c’est ton père.  Lire la suite­­

Épisode 10

Classé dans : Le Monde à l’envers | Temps de lecture : 1 minute et 45 secondes | 0

Épisode 10 : La Femme à la poussette

Hors de lui, Mohammed sort un flingue de sa poche et le pointe dans sa direction. Philippe commence à paniquer, mais ne dit plus rien. Il suit les règles de base : pas un geste que l’on pourrait mal interpréter, pas un mot de trop qui pourrait attiser.

Ce qui lui cassait les couilles, à Meds, c’est que le pétard, c’était pas sur Philippe qu’il était posé, mais sur lui. Cet abruti aurait pu penser à soutenir son ami péd’. Dans d’autres circonstances, Mohammed, lui, se serait interposé entre le gun et lui (pour le protéger et calmer le jeu) – bon, il se trouvait néanmoins qu’aujourd’hui le flingue était tenu par Mohammed lui-même.

— On se pisse dessus, le Blanc, hein ? continue Mohammed.

— Absolument pas.

Mohammed vacille un peu. Lire la suite­­

Épisode 04

Classé dans : Le Monde à l’envers | Temps de lecture : 2 minutes et 56 secondes | 0

Épisode 4 : Dans la peau d’un Blanc

— Tu veux un pain au chocolat ? lui demande le collègue.

— Non, un croissant, répond Mehdi, bougon.

Il en attrape un.

Putain, il déchire lui aussi. Pourquoi il connaissait pas le goût avant ?

— Qu’est-ce qui t’arrive depuis ce matin ? reprend le collègue.

Ce qui lui arrive depuis ce matin ? Rien de bien grave. Disons, pour être rapide, qu’il se sent mal dans sa peau. Il y a deux jours, sa vie, c’était de la merde, mais c’était la sienne. Là, sa vie, c’est de la merde, mais en plus c’est celle d’un autre. Si vous non plus vous ne comprenez pas, ne vous en faites pas, lui non plus. La merde qu’il doit se coltiner est celle d’un pédé qui s’appelle Jean-Charles (ils s’appellent tous Jean-Charles, ces pédés).

Lire la suite­­

Zoner, la solution à tout

Classé dans : Le Monde à l’envers | Temps de lecture : 2 minutes et 2 secondes | 0

Medhi, qui se retrouve enfermé dans le corps d’un certain Jean-Charles, se retrouve nu en train de mimer une masturbation devant celle qui semble être la mère de ce même Jean-Charles.

Troisième épisode de la série fantastique Le Monde à l’envers.


Elle lève la cuillère en bois au ciel.

— Qui m’a donné un fils comme ça ?!

Mehdi baisse les yeux, revoit à nouveau la teub de Blanc, le prépuce toujours à sa place, les boules rasées et la touffe débroussaillée, la quinqua devant lui qui jure contre son fils…

lui.

Puis il voit la scène, se voit se caresser devant sa propre mère et vomit.

Enfin, plus rien.

  Lire la suite­­

Look minet pour débuter dans le cinéma

Classé dans : Parfait ! | Temps de lecture : 1 minute et 9 secondes | 0

L’annonce était claire : ils recherchaient un jeune homme de 18 à 24 ans avec un look minet, pour débuter dans le cinéma.

L’annonce était affichée sur laplusgrossebande.com. Enfin, ce n’était pas eux l’auteur. Ils ne faisaient que la relayer. Évidemment.

Lui n’avait jamais particulièrement eu envie de faire du cinéma. D’ailleurs, il ne s’était jamais posé la question. Et la question ne s’était jamais présentée à lui. Jusqu’à aujourd’hui.

C’est pourquoi il n’arrivait pas exactement à répondre au directeur de casting.

« Bon, c’est pas grave. Avez-vous déjà eu un rapport sexuel avec un homme ? » Le directeur avait déjà coché la case correspondante du formulaire.

« Non. »

Il releva la tête, surpris. Lire la suite­­