Mashrou’ Leila, Alice on the roof, Viot et…

Classé dans : Musique !, Top | Temps de lecture : 1 minute et 36 secondes | 0

Mashrou’ Leila, Alice on the roof, Viot… cette semaine, nous voyageons !

Découvrez tous les week-ends les derniers albums qui ont accompagné ma semaine.


1. Mashrou’ Leila : Ibn El Leil

Cette semaine, j’ai découvert une œuvre magistrale qui ne m’était pas encore montée aux oreilles (merci Camille !) : Ibn El Leil de Mash’rou Leila, sorti en 2015. Il s’agit du troisième album de ce groupe rock libanais. J’avais déjà écrit une nouvelle sur Fasateen il y a deux ans.

Lire la suite­­

Marvin Jouno, Hooverphonic, Alex Beaupain et…

Classé dans : Musique !, Top | Temps de lecture : 1 minute et 7 secondes | 0

Marvin Jouno, Hooverphonic, Alex Beaupain… sélection très francophone cette semaine, bien que le groupe belge chante presque à 100 % en anglais.

Découvrez tous les week-ends les derniers albums qui ont accompagné ma semaine.


1. Marvin Jouno : Intérieur Nuit

Le premier album de Marvin Jouno, costarmoricain, est enfin sorti. Résultat réussi avec Intérieur Nuit. Dans le jus de l’EP que j’ai présenté il y a quelques mois, sa voix est toujours aussi présente, avec des sons électro comme j’aime, un véritable jeu sur les mots et des mélodies qui restent vraiment en tête. De la vraie pop « Version française » comme il l’appelle, entraînante et entêtante. Mon top 1 de cette semaine.  Lire la suite­­

Le Monde, après la fin du monde

Classé dans : Nouvelle fantastique, Un clip, une nouvelle | Temps de lecture : 8 minutes et 53 secondes | 0

Que reste-t-il du monde après la fin du monde ?

Nouvelle fantastique inspirée de la chanson The Love Within du groupe anglais Bloc Party.


Au commencement, il y eut le silence, la détonation, puis le noir, un éclair.

Les néons se rallumèrent.

L’agitation habituelle fit place à la paralysie. Finis la foule et ses passages incessants, ses stations devant les vitrines et ses cris de joie face aux nouveautés. Tous les rideaux, sur les magasins Chaussures, Sacs, Vêtements, Montres, Cercueils… tous sont tirés.  Dans le grand hall, au pied des escalators, ne restent que quatre personnes. Une femme d’une quarantaine d’années, les cheveux blonds tirés en chignon, le tailleur gris passé et repassé, rendant impossible le moindre pli. Une autre, ronde, d’une cinquantaine d’années, vêtue d’une robe à fleurs défraîchies et de souliers de toile. Un homme en costume blanc, le visage caché derrière un masque chirurgical et des lunettes de piscine vissées sur les yeux, les mains protégées par des gants en latex. Une fille de dix ans, une sucette rouge à la main.

Au loin, un cri de terreur déchira le silence.  Lire la suite­­

Drifted, le clip hommage aux gifs et aux années 1990

Classé dans : Musique ! | Temps de lecture : 10 secondes | 0

Avec son dernier single, Drifted, le groupe The Shoes originaire de Reims nous offre un clip déjanté pratiquement uniquement réalisé en gifs trouvés sur internet qui rend hommage aux enfants des années 1990, avec James Van Der Beek et Chuck Norris.


Queen – Perfume Genius

Classé dans : Un clip, une nouvelle | Temps de lecture : 3 minutes et 3 secondes | 0

Un repas de famille. Nouvelle réaliste inspirée de la chanson Queen de l’Américain Perfume Genius.


Célibat, le mal du siècle

La dinde arrive.

— Il serait temps que tu te maries, lance-t-elle à mon égard.

— Oui, appuie ma sœur.

— Quitte à être infidèle par la suite.

— Le truc, c’est de ne rien dire à l’autre, observe ma sœur.

— Absolument. Le diable se cache dans la culpabilité.

— C’est un fait. C’est la culpabilité qui a sorti les Juifs des caves et des greniers.  Lire la suite­­

Do It Again – The Ting Tings

Classé dans : Nouvelle réaliste, Un clip, une nouvelle | Temps de lecture : 4 minutes et 58 secondes | 0

Le cul du bus me nargue. Sa tête en géant. Une image de son livre, son titre et son nom. La Déroute de l’ennui. Nouvelle réaliste inspirée de la chanson Do It Again du duo anglais The Ting Tings.


L’enfer des écrivains

Le cul du bus me nargue. Sa tête en géant. Une image de son livre, son titre et son nom. La Déroute de l’ennui. Le titre est merdique, mais il donne envie. Je détourne la tête. Mon dernier manuscrit repose sur le siège passager.

L’Enchanteur.

J’attrape mon paquet de Gitanes, le retourne et lui assène un léger coup pour en sortir une cigarette.

Je l’allume.

Depuis que j’ai arrêté la cocaïne, je fume deux fois plus. Esther ne dit rien. Elle préfère me voir la clope au bec, plutôt que la farine au pif.

Je klaxonne à de multiples reprises pour que ce putain de bus avance.

Depuis que j’ai arrêté, je suis légèrement irritable. J’ai des poussées de chaud qui peuvent me prendre à tout moment. Là, par exemple, je sais que le bus n’avancera pas, mais j’appuie fort sur le centre du volant. Je ne peux pas m’en empêcher.  Lire la suite­­

1 2 3 4 8