Non, je ne suis pas colère

Classé dans : Poésie en boîte | Temps de lecture : 38 secondes | 0

Je rêve
De vous écarteler
De vous éviscérer
De montrer au monde vos organes putréfiés

Je rêve
De faire de votre vie un charnier
De vos envies des regrets
De vos désirs des marées Lire la suite­­

La Parisienne, Femme moderne ou Homme arriéré ?

Classé dans : Il y eut | Temps de lecture : 3 minutes et 6 secondes | 0

Dimanche soir, je me suis posé devant ma télé, en compagnie de mon homme pour passer une soirée tranquille, en amoureux. Nous nous sommes versés un verre de vin, avons allumé la télévision et nous sommes arrêtés sur M6 qui diffusait un reportage de Zone interdite consacré à l’amour, au sexe et à la séduction, comme savait bien le décrire le sous-titre tape à l’œil du programme. Comme je ne suis pas meilleur qu’un autre, j’ai marché – d’autant que le résumé que mon programme TV me proposait mentionnait Bridget Jones (que la femme d’aujourd’hui n’était plus) – et je me suis laissé emporter dans la suave par les hallucinantes bonnes femmes qui s’exhibaient à la télévision pour raconter combien elles étaient modernes dans leurs relations amoureuses – de moins en moins humaines.

Lire la suite­­

Le Racisme

Classé dans : Il y eut | Temps de lecture : 3 minutes et 44 secondes | 0

Ils sont partout. Ils n’arrêtent pas de se multiplier, tels des lapins. Les pires sont ceux qui se dissimulent sous du maquillage pour s’infiltrer. Mais la ruse met peu de temps à être révélée. Ils occupent nos emplois, sont présents dans nos arbres généalogiques et nos repas de famille. Les plus faibles se taisent, prennent sur eux, jusqu’au jour où ils déclarent :

— Je ne suis pas raciste, mais…

Ou :

— Je n’ai rien contre les Roms, mais…

Il y a les plus lâches, qui crachent :

— Sales Arabes.

Tu as beau leur faire remarquer qu’ils sont amis avec Mehdi-par-ci-Medhi-par-là, ils répondent :

— Lui, ce n’est pas pareil : je le connais et il est gentil. D’ailleurs, il faut que je pense à lui rendre sa tondeuse. Mais c’est vrai que maintenant que j’y pense, ils vivent comme des chiens.

Et puis, tu arrêtes d’écouter. Après tout, c’est ton père.  Lire la suite­­

Comment prendre un transsexuel ?

Classé dans : Parfait ! | Temps de lecture : 2 minutes et 44 secondes | 0

Avaient-ils baisé au final ? C’est la seule chose qu’elle voulait savoir. Malheureusement, pour connaître la fin mot des bonnes histoires, Véronique, il faut savoir attendre.

Non, il n’était pas parti en courant. La première chose qu’il s’était dite était que c’était un transsexuel ou un travelo. L’idée ne le dérangeait a piori pas, après tout, comme tout le monde, il avait lui aussi eu sa période bisexuelle. Après les plans à trois, quatre, dans les hammams, les parkings, les WC d’une école primaire, maternelle, Jussieu, il avait bien cherché un travelo, mais soit les gars étaient mal faits, soit ils n’étaient pas allés jusqu’au bout de leur psychothérapie. Il n’insistait généralement pas : il s’excusait poliment et disait que ça ne lui plaisait finalement pas. Les personnes ne se vexaient pas : elles disaient qu’elles comprenaient et ne voulaient obliger personne. Il arrivait cependant de les recroiser sur la toile en sortant de chez elles et elles ne se privaient à ce moment-là pas de dire ce qu’elles pensaient réellement. Et allez leur expliquer qu’elles étaient dérangés ! C’était des femmes après tout. Il se souvenait parfaitement de la réaction de sa mère lorsque, adolescent, il lui avait demandé si elle avait ses règles ou quoi ?! – il avait appris le mot et ses conséquences de la bouche de Damien, qui, lui, avait vu les ravages chez sa sœur – manque de bol, pour seule sœur, lui avait sa mère. Lire la suite­­