Apple et les réactions irrationnelles

Classé dans : Geekisme | Temps de lecture : 4 minutes et 2 secondes | 0

Petites réflexions sur Apple et les réactions irrationnelles que l’entreprise génère, à quelques heures de la sortie du nouvel iPhone.


 

Sommaire


 

Tout le monde connaît Apple

Je n’ai pas besoin de vous expliquer en long, en large et en travers qui est Apple et ce qu’elle fait. Vous pouvez citer au moins trois produits qu’elle commercialise. C’est en tout cas vrai au moment où j’écris, car qui sait ce qu’il en sera dans quelques années ? Le monde sera peut-être passé à autre chose. Il aura probablement oublié Steve Jobs, les keynotes et les fameux :

So that is the new iPhone, iOS, Spotlight, etc.

Ça restera une question dans Trivial Pursuit. Nous bouillirons dans notre coin pour donner la réponse, quand nos gamins nous regarderont le regard vide (hélas ! pour nous et notre espoir en leur avenir), ne sachant pas quel est le nom de cet appareil qui a diffusé les premiers podcasts. Ils s’étonneront comme je me suis resté coi face aux obscures publicités d’IBM, en me demandant :

— Mais Bon Dieu ! Que vendent-ils ? Lire la suite­­

L’iPad

Classé dans : Geekisme | Temps de lecture : 2 minutes et 23 secondes | 0

Je me souviens de la première apparition de l’iPad. J’étais le premier à regarder la présentation de Steve Jobs, à applaudir tout en soufflant à mon voisin :

— Mais… ça sert à quoi ?

Le gentil monsieur expliquait que c’était l’avenir du papier (rien que ça). Je pouffais. Mais il en ressortait dans la tête de tous qu’il ne s’agissait que d’un gros iPhone, sans fonction téléphone, qui ne se glisse pas dans la poche. Je pouffais.

Les médias l’encensaient : voici l’avenir du journal. Cette plaque (qu’on surnommerait rapidement tablette, pour ne pas se faire avoir encore une fois, comme pour le Walkman) allait sauver le journal (rien que ça) – pour ne pas dire les journalistes.

Mais tout le monde se moquait – de l’objet et du nom. Les uns expliquaient pourquoi cela ne fonctionnerait pas, par tribunes et magnétos ; les autres notaient que seulement deux ou trois MacAddict en achèteraient, pour avoir la collection, mais que cela ne remporterait jamais le consensus du public. Lire la suite­­

Céline Dion

Classé dans : Il y eut | Temps de lecture : 2 minutes et 29 secondes | 0

Ma mère qui enregistre la cassette Les Premières Années sur une cassette vierge qu’elle a achetée à cet effet. Moi qui danse d’amour ou d’amitié. Moi qui chante mon ami m’a quitté, sans comprendre l’accord, sans comprendre le sens de l’ami. Je danse au centre du salon, pendant que ma mère règle l’enregistrement et que mon père râle en traversant, trouvant minable d’écouter de la musique et ne voyant pas ma cousine qui rit :

— Tu devrais être danseur étoile plus tard, Étienne.

Et puis moi qui ris aujourd’hui de l’ironie : je ne suis pas danseur, mais je m’en suis déjà tapé un. Lire la suite­­

L’Ennui

Classé dans : Il y eut | Temps de lecture : 2 minutes et 47 secondes | 1

L’ennui, c’est des motifs sur du papier peint, tous similaires, mais ressemblant à une tête de mort sur le mur de mes chiottes

L’ennui, c’est des samedis après-midi, assis sur le canapé, avec ma mère qui range ses photos, mon père qui dort, mon frère qui lit, ma sœur qui n’est pas là et l’autre qui est assise à côté de moi, deux gants emprisonnant ses mains pour l’empêcher de sucer ses pouces et moi qui regarde droit devant moi, listant tout ce que je pourrais faire, tout ce dont je n’ai pas envie, faisant la somme et constatant que tout s’annule. Mince.

L’ennui, c’est des gens que l’on évite de regarder dans le métro, mais que l’on dévisage, que l’on détaille, que l’on reluque, que l’on calcule, que l’on déshabille, rhabille, bonjour, moi c’est Étienne et vous ? Ce sont des mots que l’on ne dit pas. Ce sont des mots que l’on ne prononce pas à la personne avec qui l’on parcourt le trajet. On a déjà tout dit. Lire la suite­­

L’Apprenti Voleur à la tire

Classé dans : Il y eut | Temps de lecture : 2 minutes et 13 secondes | 1

Un voleur à la tire est un pickpocket. Je le sais.

Premièrement, parce que je ne suis pas plus con qu’un autre et que je me suis demandé quelle était exactement la spécificité de ce voleur par rapport au voleur à l’arraché, au voleur à l’américaine, au voleur à main armée, au voleur de grand chemin et au voleur à la roulotte (aucun rapport avec le vol du type de celui réalisé par le grand Robin des bois qui, lui, est un voleur de grand chemin). De fait, Google m’a indiqué qu’il s’agissait d’un pickpocket.

Secondement, parce que je ne suis pas plus con qu’un autre et que Pages m’a souligné pickpocket et m’a bien indiqué qu’il s’agissait d’un « mot anglais accepté mais qui peut être remplacé par “voleur” ou “voleur à la tire” ».

Voilà, pour les étymologistes. Si vous en désirez plus, je vous renvoie vers Alain Rey – à ne pas confondre avec Philippe Rey, Lana Del Rey ou Emmanuelle Rey (mais comme il s’agit d’une de mes meilleures amies d’enfance, vous devriez difficilement vous tromper). Lire la suite­­

Didier Cracon, Éboueur à la Ville de Paris, Homosexuel, Adepte du bukkake

Classé dans : Parfait ! | Temps de lecture : 3 minutes et 15 secondes | 0

Sébastien et les plans dénichés sur internet. De sa première fois sur Caramail à son dernier sur Grindr, en passant par Didier, éboueur à la Ville de Paris, adepte du bukkake.

Épisode du cycle littéraire Parfait ! se déroulant dans l’univers de l’industrie pornographie.


Sébastien sonna.

Il était totalement paniqué.

Ce n’était pas sa première fois. Ça, c’était sûr. La première fois, il s’était agi de Robert, 41 ans, chauffeur routier qu’il avait rencontré sur Caramail dans le salon « Entre eux », intitulé limpide pour ceux qui le cherchaient et lambda pour tous les autres. Ils s’étaient donné rendez-vous dans la colline, derrière la maison de ses parents et ça s’était passé.

Lui aurait voulu revoir Robert, mais Robert lui avait répondu que les gamins de 15 ans, il ne les voyait qu’une seule fois Lire la suite­­