Le film pornographique

Classé dans : Bof Bof… (Déconseillé à un public non averti) | Temps de lecture : 2 minutes et 22 secondes | 0

Voici enfin le film, avec pour acteur principal… Brent Corrigan !

Épisode du cycle littéraire Bof bof… se déroulant dans l’univers de l’industrie pornographie. (Lire l’épisode précédent : Le Tournage.)


La porte du vaisseau s’ouvre latéralement. La silhouette d’un spationaute apparaît. Il fait un pas en avant. La porte se referme derrière lui. Il enlève son casque. De la vapeur d’air et d’eau s’en échappe et le visage de Brent apparaît. Devant lui, des hommes sont recroquevillés contre un mur. Il s’approche.

L’un d’eux se dresse, l’observe, jette un œil sur ses propres mains et trouve la force de se lever. Il s’approche de Brent qui ôte sa combinaison. Il se retrouve en slip blanc. L’homme tend le bras pour toucher Brent, mais il ne semble pas y parvenir. Brent tend le doigt et touche l’homme. Il lui caresse la joue, le bras et avance le visage du sien. Il pose ses lèvres sur les siennes. Lire la suite­­

La Parisienne, Femme moderne ou Homme arriéré ?

Classé dans : Il y eut | Temps de lecture : 3 minutes et 6 secondes | 0

Dimanche soir, je me suis posé devant ma télé, en compagnie de mon homme pour passer une soirée tranquille, en amoureux. Nous nous sommes versés un verre de vin, avons allumé la télévision et nous sommes arrêtés sur M6 qui diffusait un reportage de Zone interdite consacré à l’amour, au sexe et à la séduction, comme savait bien le décrire le sous-titre tape à l’œil du programme. Comme je ne suis pas meilleur qu’un autre, j’ai marché – d’autant que le résumé que mon programme TV me proposait mentionnait Bridget Jones (que la femme d’aujourd’hui n’était plus) – et je me suis laissé emporter dans la suave par les hallucinantes bonnes femmes qui s’exhibaient à la télévision pour raconter combien elles étaient modernes dans leurs relations amoureuses – de moins en moins humaines.

Lire la suite­­

J’ai toujours voulu faire du porno

Classé dans : Bof Bof… (Déconseillé à un public non averti) | Temps de lecture : 1 minute et 55 secondes | 0

Pour ne rien vous cacher, le porno a toujours été ma passion.

Premier épisode du cycle littéraire Bof bof… se déroulant dans l’univers de l’industrie pornographie.


Pour ne rien vous cacher, j’ai toujours voulu faire du porno.

Lire la suite­­

Le Sexe, avant le sexe

Classé dans : Il y eut | Temps de lecture : 2 minutes et 43 secondes | 1

Chronique sur le sexe, avant le sexe. Rappelez-vous les attentes, frustrations et autres humiliations…


Sommaire


 

La vie d’un adulte vu par nous, gamins

Quand on est petit on pense que toute la vie se résume aux devoirs. Tu rentres chez toi, et tu dois repasser tes leçons (avec ou sans chanson). Tu regardes tes parents qui doivent se lever à 6 heures pour aller tu ne sais pas vraiment où pour faire tu ne sais pas vraiment quoi avec Christiane – ça, oui, tu en entends beaucoup parler de la Christiane qui n’a pas fait ci, la Christiane qui n’a pas fait ça (et ton père qui précise bien qu’il ne faudra jamais qu’elle te la présente sinon tu serais capable de tout lui répéter – et tu t’échines à lui prouver que NON !). Tu entends ton père râler quand il laisse passer la maman de ta mère (et tu n’imagines même pas qu’elle ait pu un jour être une gamine comme toi, ta mère – et qu’elle aussi se prenait des punitions – comme toi, ta mère – ça, non, tu ne l’imagines pas). Tu sais que ton père ne doit pas fumer dans la maison et tu acceptes lorsqu’il échange ton silence contre un bonbon. Tu sais que ton père ne doit pas te laisser toute la journée devant la télé, mais… c’est ton père.

 

En vérité, gamin, tu n’imagines pas que la seule chose qui importe dans la vie d’un homme… c’est le sexe. Lire la suite­­

Épisode 07

Classé dans : Le Monde à l’envers | Temps de lecture : 1 minute et 50 secondes | 0

Épisode 7 : La Première Fois

On dit que l’on se souvient toujours de sa première fois, que le fait même qu’elle soit la première rend la personne avec qui on le fait extraordinaire.

Évidemment, dans toute généralité, il y a des exceptions. Comme Mehdi, par exemple.

Lui s’en souvient : sa première fois lui a coûté 100 eu (et même s’il les a difficilement aujourd’hui, il ne les avait absolument pas à l’époque). Au début, il voulait pas – c’était Mohammed qui l’avait engraîné.

Lire la suite­­

1 2